Son logement

La chèvrerie ou l'abris de pré: Même en etant très rustique, la chèvre naine ne peut pas passer l'année dehors! Il lui faut absolument un abris pour qu'elle puisse se refugier en cas de grands froids. L'idéal reste une petite grange ou une dépendance où l'on puisse enfermer la chèvre en cas de grosses intempéries. A défaut, optez pour un abris solidement construit avec un sol cimenté pour éviter les remontées d'eau. Dans tout les cas, il faudra que cet abris soit exempt de courrant d'air et parfaitement sec. Prèferez les ouvertures au sud (porte...)! en effet cette orientation permet l'entrée du soleil en hiver, ce qui facilitera le réchauffement et l'assainissement du local, et en même temps les pluies venant du sud étant moins fréquentes, l'abris devrait rester sec. La taille minimum d'un abris pour chèvre sera de 2 X 2 mètres. Si vous comptez l'enfermer dedans la nuit ou la journée en cas d'intempéries, il faudra prévoir plus grand, pour que votre biquette soit à l'aise et puisse s'ébattre à sa convenance. La litière, constituée de paille, recouvrera le sol entièrrement. L'été elle sera mise en couche fine, et changée régulièrement, afin d'aéré le sol et le garder frais. L'hiver au contraire, contentez-vous de remettre la paille propre sur la paille souillée. Ceci permettra au sol de garder une certaine chaleur et de réchauffer un petit peu la chèvrerie. N'oubliez pas, par contre (surtout si leur abris est petit!), de retirer la paille imbibée d'urine afin de garder la litière la plus sèche possible. Pour la distribution du foin, installez de préférence un ratelier. Il est important que les chèvres ne puissent pas marcher sur leur foin: ces animaux font en effet énormément de refus, c'est à dire qu'elles rechignent facilement à manger de la nourriture ayant une odeure! De plus, il est fort probable qu'elles s'en servent de lit pour dormir ou même qu'elles urinent dessus. Gardez donc le foin hors de leur portée, il y aura moins de gachis! Vous pouvez également prévoir une plate forme réhaussée. Les chèvres aiment grimper partout et apprécient d'avoir un lit en hauteur! La pâture Tout d'abord, il faut savoir qu'une chèvre à besoin de 1000m2 de pâture pour être autonome. Si elle possède moins, vous serez certainement dans l'obligation de la complémenter durant la saison hivernale avec du foin et des céréales. Ce qui est important dans une pâture c'est...la cloture!!! Les chèvres sont très fugueuses! il va vous falloir une cloture très solide et haute, et pas seulement une simple barrière dissuasive! Les biquettes arrivent généralement à passer dessus, ou dessous, ou même à travers! L'idéal pour une bonne cloture, c'est d'avoir un bon grillage (type ursus à moutons ou grillage à mailles assez fines). Préferez un grillage d'une bonne hauteur: 1m50 à 1m60 si vous ne contez pas rajouter en plus un fil élèctrique, et 1m40 dans le cas contraire. Dans tout les cas, prévoyez d'enterrer le grillage sur 10 à 20 cm. Ceci évitera que les chèvres passent en dessous. Si vous voulez sécuriser votre parc (bordure de route...), vous pouvez rajouter en plus, sur le coté intérieur du grillage, deux voir trois rangs de fils éléctriques. Les chèvres respectent le courrant et, une fois qu'elles ont comprit, elles n'y retouchent plus. L'installation élèctrique permet également que les chèvres ne prennent pas l'habitude de se gratter sur le grillage et d'abîmer celui-ci. Pensez, lorsque vous choisirez votre cloture, que le danger peut venir de l'intérieur (chèvre qui se sauve et peut aller sur une route) comme de l'extérieur! Les attaques de chiens ne sont malheureusement pas rares!!! Alors pensez à la sécurité de vos chèvres! Il va vous falloir un peu d'huile de coude mais le jeu en vaut la chandelle!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site